Lycée Camille Jullian

Programme de philosophie et épreuves (spécialité)

vendredi 19 juin 2015 par Daniel Truong-Loï

Question ENS LSH 2017

L’enseignement est assuré par Daniel Truong Loi

Il y a un enseignement de spécialité en philosophie à partir de la seconde année du parcours CPGE Lettres au Lycée Camille Jullian : effectif réduit, six heures hebdomadaires, un exercice par semestre à l’oral (« les khôlles »), qui visent à l’élaboration personnelle d’une philosophie sur les notions et d’une thèse pertinente sur les ouvrages étudiés. Cette spécialité « complète » l’enseignement de philosophie du « tronc commun » à tous les candidats de la BEL.

Programme

Depuis septembre, 2011 le programme, renouvelable en 2012, se décline ainsi :

  • programme pour l’admissibilité : deux notions, pour 2011-2012 : « le peuple » ; « le principe ». Ce programme donne lieu à des « dissertations » (durée : 5heures)
  • programme d’admission qui donne lieu à deux « oraux » : (durée pour chaque épreuve : 30 minutes, préparation pour chaque épreuve : 1 heure)

A/ Le premier oral est une leçon traitant de l’une ou l’autre partie du programme de l’écrit, tronc commun et spécialité (« Le principe », « Le peuple » pour la spécialité, « La politique, le droit » pour le tronc commun).

B/ Le second oral est une explication, suivie d’un entretien, d’un extrait d’un des deux ouvrages au programme de la spécialité, renouvelable par moitié : pour 2011-2012, Aristote, les Politiques, Livre III, GF, traduction Pellegrin ; Leibniz, Correspondance avec Arnauld, Vrin, Textes Philosophiques, 1993.

Les exercices

Ils sont au nombre de trois : la dissertation ; la leçon et l’explication, que des exercices oraux (« khôlles ») d’une heure de préparation, suivie de trente minutes d’entretien complètent deux fois dans l’année pour la spécialité « philosophie ». L’effectif réduit autorise des ajustements pédagogiques.

Ce qui est fait du programme

L’enseignement de spécialité vise l’élaboration personnelle d’un système philosophique sur les notions, requérant à la fois des éléments de l’histoire de la philosophie, mais pas exclusivement, et une thèse qui puisse les organiser, en ayant arpenté les différents champs du programme du tronc commun par exemple (ainsi : « le peuple » est-il une réalité « métaphysique » ? Que devient « métaphysique » dans ce cas ?).

Le programme portant pour l’heure sur deux notions, l’année scolaire est partagée en deux : le premier trimestre est consacré au « peuple », le second au « principe ».

Les « khôlles » sont passées à la fin de chaque semestre, servant d’exercice de synthèse.

Une fois l’admissibilité passée, le reste du calendrier est dédié aux explications. Il a été demandé aux spécialistes d’avoir lu les deux ouvrages l’été précédant l’année de la khâgne

Ce qui est fait des exercices

On essaie de faire trois productions écrites par trimestre, en temps limité et en temps de recherche pour préciser des points d’appropriation personnelle de certaines thèses. Ces trois productions sont alimentées aussi par la lecture d’articles ou d’extraits conséquents, dont il faut établir un organigramme utilisable aux concours (par exemple, sur la « culture du peuple », Bourdieu, Post-scriptum à la Distinction, éléments pour une critique vulgaire des critiques pures).

Les khôlles ne suivent pas nécessairement le format canonique de la mobilisation des connaissances pour traiter le sujet ; elles peuvent être vouées à préciser avec le professeur certains points doctrinaux et à progresser dans leur appropriation personnelle.


titre documents joints

12 juillet 2016
info document : PDF
621 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 426 / 693017

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Classes préparatoires  Suivre la vie du site Prépas Littéraires  Suivre la vie du site Année de khâgne  Suivre la vie du site Philosophie (spécialité)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License